Le style Louis XIV - 2ème moitié du XVIIème siècle - (1661-1700) | Miroirs anciens

Le style Louis XIV – 2ème moitié du XVIIème siècle – (1661-1700)

Pour la première fois un style national va naître au service de la grandeur royale du prestige du roi Louis XIV (1638-1715). Le style Louis XIV occupe une place très importante dans l’histoire de l’art, une renommée mondiale de ses artistes et artisans, le plus majestueuse des styles par sa qualité, son originalité, affranchi des Flandres et de l’Italie. C’est le château de Versailles qui illustre le mieux la noblesse du style Louis XIV en particulier la galerie des glaces (73 mètres de longueur).

Le style Louis XIV succède à la sévérité du style Louis XIII.

L’emploi de miroirs à des fins de décoration ostentatoire fut encouragé par Louis XIV (1638-1715). On ne trouve les miroirs que dans les demeures de l’aristocratie et la  bourgeoisie fortunée.

Le style Louis XIV se distingue par une recherche ornementale qui lui est propre. L’architecte décorateur Jean Berain (1637-1711) fut l’un des créateurs du style Louis XIV avec ses artisans Jean et Pierre Le Pautre et Daniel Marot (1661-1752).Jean Berain collaborait aussi avec Charles Lebrun (1619-1690) artiste peintre décorateur, autre grand créateur.

Les ornementations sont des coquilles, des mascarons, des treillis de losanges quadrillés et semés de perles ou de petites fleurs, des feuilles d’acanthe, des attributs guerriers  tel des  boucliers,flèches, casques,des pattes de lion,des soleils, des satyres… De même des motifs empruntés à l’art des tapissiers : des lambrequins, des nœuds, des rubans, des jeux de fond comme le natté, le losange à fleurettes.  Tous ses ornementations et motifs sont parfaitement sculptés sur des bois de chêne et noyer naturels ou apprêtés et dorés à l’or sur chêne, hêtre et poirier.

L’ébéniste André Charles Boulle (1642-1732) perfectionne la marqueterie d’écaille, de cuivre et d’étain.

Les laques de chine font leur apparition.

Sous Louis XIV c’est l’innovation de Bernard Perrot (1640-1709), verrier Orléanais, inventant le verre plat coulé qui va permettre de réaliser des verres plats en grande surface légèrement supérieur à 1 mètre.

Colbert créera  en 1665 la première manufacture Française royale des glaces miroirs.

La France concurrence donc dans toute l’Europe toute la production de verre plat à miroir de qualité et de grandes dimensions pour l’époque.

Pour couvrir de grandes surfaces de miroirs il était nécessaire d’utiliser des panneaux de verre petits, fixés l’un à coté de l’autre.

Au XVIIème siècle il était impossible de se voir en entier.

Tel la tradition des cabinets de glace à l’italienne, la galerie d’Hercule de l’hôtel Lambert à Paris et la galerie des glaces à Versailles est l’illustration du rôle décoratif intérieur des glaces juxtaposées pour l’illusion de grandeur souhaitée par Louis XIV.

A la fin du règne de Louis XIV, L’architecte du Roi,  Robert de Cotte (1656-1735) introduit les trumeaux de glace dans la décoration intérieure des riches particuliers dont la vogue s’est maintenue jusqu’au début du XXème.

© miroir-ancien.com | Catalogue de miroirs anciens par l'Atelier-rtcd.com | RCS 75 315 425 264 | Partenaires | Mentions légales
Livraison de miroirs anciens
 
Vous cherchez un miroir ?
Miroir doré
Miroir argenté
Miroir bois
Miroir couleur
Miroir verre
Miroir faience
Miroir métal, laiton
 
Newsletter miroir ancien