Un peu d'histoire | Miroirs anciens

Un peu d’histoire

Avant l’invention du miroir, l’homme n’avait que la surface d’une eau immobile pour contempler son image. Les premiers miroirs étaient probablement des bassins d’eau tranquille et des roches ou récipients en argile contenant du liquide.

Les premiers miroirs fabriqués par l’homme datent d’environ 6000 ans avant Jésus-Christ, dans la région de l’Anatolie (Turquie actuelle). Ces miroirs étaient alors des morceaux de pierre polie comme l’obsidienne, un verre volcanique naturel.

Environ 2000 ans plus tard des miroirs plus réfléchissants en surface métallique polie furent conçus. Les miroirs en métal poli tel le bronze, le cuivre, l’argent, l’or, l’étain furent utilisés pendant des siècles. Toujours de petites dimensions, ils étaient rares et précieux. A l’époque c’était la qualité du polissage de la surface qui offrait un pouvoir de réflexion plus ou moins important. Mais cette technique ne permettait pas d’obtenir des miroirs de grande qualité et la surface s’oxydait rapidement.

Selon certains scientifiques, les premiers miroirs en verre métallisés auraient été inventé à Sidon, l’actuel Liban, au Ier siècle de notre ère, puis la technique s’est développée sous l’empire Romain. Les miroirs étaient fabriqués à partir de cristal de roche poli sur lequel on appliquait une feuille d’or, d’argent ou de plomb. Très petits, de 2 à 7 centimètres de diamètre, ces premiers miroirs en verre s’apparentent davantage à des amulettes ou des éléments de parure. La qualité médiocre de ceux-ci leur fera préférer les miroirs en métal poli, notamment en alliage d’étain pour les Romains, pendant plusieurs siècles encore.

Au Ve siècle, les Chinois commencent à fabriquer des miroirs en utilisant des amalgames argent-mercure. Cette nouvelle technique inspirera quelques siècles plus tard les fabricants européens de la Renaissance (XVIe siècle), en fabriquant un miroir en verre recouvert d’un amalgame d’étain-mercure.

Le XVIème siècle en Europe verra apparaître la fabrication des miroirs en matériaux plus ou moins précieux avec une grande diversité de formes et d’ornementations des encadrements.

La découverte du miroir verre est une véritable révolution. La date exacte et le lieu de la découverte sont inconnus, mais Venise est réputée au XVIe siècle pour ses verreries utilisant cette nouvelle technique. A Venise, dans l’ile de Murano, les maîtres verriers donnent de nouvelles possibilités à l’utilisation du miroir. Ce secret de fabrication est long à se répandre en Europe, l’Italie en conserve l’exclusivité de la fabrication et exporte ses œuvres dans le reste de l’Europe en influençant le caractère artistique de la production.

Les premiers cadres des miroirs italiens sont de simples baguettes bois, de peuplier, de châtaignier, et de noyer. Petit à petit ils s’adaptent à l’esprit Gothique et Renaissance, deviennent plus massifs avec des colonnettes, des frontons, des ornementations riches en personnages mythologiques ou autres, des perles, et des feuilles d’acanthe. Des ornements en bronze, des pierres précieuses, de l’agate, souvent associés au bois. Le miroir le plus célèbre de l’époque est celui de Marie de Médicis conservé au Musée du Louvre.

Au cours du XVIIème siècle des manufactures apparaissent dans les autres pays d’Europe en faisant appel au savoir faire des Maîtres verriers Vénitiens.

Le mode de fabrication du miroir verre se perfectionne, permet d’obtenir des surfaces de plus en plus grandes et intègre le miroir dans l’aménagement intérieur. Les formes et encadrements s’adaptent au style de l’ensemble de la décoration. Peu à peu la France commence à imposer sa dominance et sa production de miroirs dés le règne de Louis XIII. Le Roi accorde son appui à ce domaine comme au reste de la création artistique.

C’est Sous Louis XIV qu’apparaît le cadre richement sculpté doré à la Française, des réalisations originales par un grand nombre d’artisans et de personnalités  sont réalisées pour la décoration de demeures royales et aristocratiques, les plus prestigieuses  la conception des galeries des glaces, Versailles, salles d’apparat de Marly, de Chambord, de Fontainebleau.

Après le style Louis XIV, le style dit Rococo avec des formes torses, asymétrique ainsi que, le style de André-Charles Boulle (1642-1732) connaît une grande popularité. Avec ses combinaisons de bois précieux, d’écailles, de nacres et laitons, de même que l’intérêt pour les chinoiseries introduit en France les miroirs laqués, les ornementations de pagodes, des plantes exotiques.

Au cours des XVIIème et XVIIIème siècles, toute l’Europe passe du style massif des cadres dorés à des ornementations plus légères et des influences extérieures. En particulier au début du XVIIIème l’influence de l’ornemaniste Français Daniel Marot (1660-1718) se fait sentir dans plusieurs pays d’Europe, notamment en Angleterre.

A l’époque néo-classique apparaît dans l’ornementation des cadres miroirs des motifs à l’antique. Des Oves, des cariatides, des palmettes. En France l’Impératrice Joséphine, se fait faire tout un ensemble de glaces à la manière antique, le style Empire.

Après le milieu du XIXème siècle, la fabrication correspond à des imitations des styles précédents, on voit de plus en plus apparaître des ornements de plâtres et de stuc doré qui permettent une production en série.  Seule Venise conserve sa tradition de miroirs tout en verre style Rococo.

Il faut attendre l’Art nouveau pour voir apparaître un style original personnel issu de l’esprit de l’époque et non de l’imitation du passé, des influences chinoises et japonaises apparaissent dans les adaptations personnelles, les artistes principaux, créateurs et dessinateurs de Miroirs, tel Henri Van de Velde 1863-1957, peintre architecte et designer Belge., Richard Riemenschneider 1868-1957, Bernhardt Pan Kok 1872-1943.

A l’art Nouveau succède l’Art Deco dés 1920 jusqu’à 1939. Des conceptions tout à fait nouvelles vont s’opposer aux idées du moment avec le but de créer des nouvelles formes pour un fonctionnel, dés 1920 en Allemagne avec le Bauhaus, dans les pays scandinaves, Italiens, Américains. C’est l’avènement de la création du mobilier moderne avec le style contemporain et le Design.

© miroir-ancien.com | Catalogue de miroirs anciens par l'Atelier-rtcd.com | RCS 75 315 425 264 | Partenaires | Mentions légales
Livraison de miroirs anciens
 
Vous cherchez un miroir ?
Miroir doré
Miroir argenté
Miroir bois
Miroir couleur
Miroir verre
Miroir faience
Miroir métal, laiton
 
Newsletter miroir ancien